Nos auteurs - Nos artistes


Il existe mille et une manières de traduire des émotions, de relater des parcours de vie. Cela passe par l’écrit, mais pas seulement. La photographie, l’illustration, la peinture ou même la vidéo permettent de traduire les nombreuses facettes d’une personnalité, d’une seule et même existence, d’une entreprise. 

Héros modernes, pour vous proposer des ouvrages d’exception, s’est entouré de compétences rares, des auteurs et artistes de talent. Cette alchimie de compétences et de créativité se met au service de votre histoire.


Jennifer De Théleny, Auteur & Créateur

Biographe et storyteller

Je m’appelle Jennifer. J’ai 34 ans, et j’habite dans les Ardennes belges. Je suis convaincue que chacun de nous est le héros de son univers. Chacun de nous est au centre d’une histoire interférant avec d’autres histoires. 

En cherchant le dénominateur commun entre tous ces récits, j’en suis arrivée à la conclusion que le langage universel est celui du cœur. Chaque chose construite, chaque événement passé, chaque produit conçu est le fruit de l’homme en connexion avec d’autres hommes. Je pense aussi que chaque personne est singulière et plurielle. Elle est la combinaison dynamique de plusieurs univers. Pour toutes ces raisons, l’humain me passionne et m’inspire. 

C’est cette vision qui m’a amenée à réaliser cette vocation d’auteur biographe et storyteller. Je me suis donné l’opportunité d’aligner forces, plaisir et passion à travers Héros modernes !

Guider, écouter, réveiller les idées, transcrire les émotions, raconter les faits et dynamiser les histoires avec authenticité et habileté, voilà ce qui me passionne au jour le jour. Ma plus grande source de satisfaction est de mettre ces talents au service de mes clients, mes héros, et leur histoire ! J’ai souvent joué le rôle du souffleur avec bienveillance et élégance. 

Mon parcours d’apprentissage est atypique, avec un baccalauréat en sciences politiques et une licence en criminologie, une formation en coaching individuel et de groupe, un master en sciences de gestion…

J’ai aussi vécu dans le cocon d’une auberge espagnole abritée dans le grand Londres.J’ai œuvré dans l’accompagnement d’entrepreneurs et de créateurs d’entreprise.

J’ai souvent placé mes talents en communication et marketing de contenu pour le compte de plusieurs sociétés.

Je suis une sacrée personnalité, originale et créative mais avant tout l’héroïne moderne de ma propre vie.


Photo Credit:  Peter Hellberg

Christophe Hay, Ecrivain

Nietzsche disait qu’il faut vivre dangereusement pour récolter la plus grande fécondité, la plus grande jouissance, de l'existence.  Et s’il avait raison… Et si le métier d’un auteur était de relater des aventures, avec la découverte et le danger que suppose chaque destinée originale. En y réfléchissant, le terreau de ce que nous voulons mettre en avant dans nos éditions est là, latent, prêt à être diffusé. Il nous importe peu de relater le quotidien s’il manque de sel, d’originalité, d’intérêt. Les héros de notre temps ne sont plus chevaliers, savants ou conquistadors, ils sont entrepreneurs, créateurs ou artisans de renom. Le point commun avec leurs aînés est qu’ils restent visionnaires, stratèges et, par-dessus tout, épris de différentiation et de… liberté.   

Journaliste professionnel, spécialisé dans l’économie et l’entreprise, passionné et éclectique, ouvert aussi aux sports, à la musique et à la littérature, Christophe Hay multiplie les facettes pour se faire caméléon, afin de s’immiscer là où on l’attend le moins et comprendre, avant de relater, ce qui distingue tel personnage de tel autre. A la fois confident et scribe, il joue de sa plume pour mettre des mots sur des pensées, pour enjoliver des idées, pour positionner des non-dits que l’on veut sortir sans pour autant s’y autoriser. Et pourquoi pas, si tout le monde y trouve son compte.

La quarantaine bien entamée, l’homme se risque lui-même à aller plus loin dans l’approche introspective, ne reculant ni devant le poids de la balade au cœur de ces vies à appréhender, ni devant le besoin d’être spectateur sans jugement.


Photo Credit:  Mitya Ku

Guy Van Den Noortgate, Ecrivain

Journaliste professionnel depuis le début des années 1990, Guy Van den Noortgate s’est spécialisé au fil des années dans le journalisme économique. Plus précisément dans les portraits d’entreprises et d’hommes et de femmes actifs dans le monde économique. Un job qu’il décrit comme «enrichissant et qui permet surtout de découvrir des personnalités diverses et de raconter des histoires parfois émouvantes, parfois surprenantes, mais toujours passionnantes».

Cofondateur en 1991 de l’agence Nara Press, il collabore régulièrement à l’hebdomadaire économique Trends-Tendances pour lequel il gère notamment les dossiers des Gazelles, des tops régionaux et du Trends Business Tour. Il écrit également pour des magazines de chambres de commerce dont celui de la CCILB, Entreprendre Aujourd’hui. Enfin, il travaille aussi pour le site de vulgarisation de l’Université de Liège, Réflexions. 

Si son domaine de prédilection demeure l’entreprise sous toutes ses formes et tous secteurs confondus, il s’intéresse toutefois particulièrement aux nouvelles technologies, à l’intelligence économique ainsi qu’à l’énergie – il a ainsi écrit un ouvrage consacré à l’énergie nucléaire en Belgique. «L’entreprise permet d’aborder une infinité d’activités sous de multiples angles. Economiques, bien sûrs mais également sociaux, environnementaux, scientifiques et surtout humains». 

En dehors de sa profession de journaliste, ses centres d’intérêt sont éclectiques avec toutefois une prédilection pour la cuisine, la lecture, le Brésil, le football ou encore les Indiens d’Amérique. «Et plus largement l’anthropologie qui nous apprend beaucoup tant sur les autres que sur nous-même».


Capture d’écran 2014-05-13 à 11.26.57.png

Maddy Christina, Photographe

Je m’appelle Maddy. J’approche la trentaine. Au fil ces trente années d’existence, j’ai eu l’occasion de développer un univers singulier. J’aime l’idée que le monde apparait à chacun de manière différente, selon la conception qu’il s’en fait, à travers son regard et son imaginaire. J’envisage la photographie comme un des plus beau support pour illustrer cette vision, où plutôt refléter ces visions. 

Quand Jennifer m’a invitée à prendre part à l’aventure « Héros modernes », je n’ai pas hésité. Nos objectifs sont cohérents, nos visions convergent. Notre volonté est d’illustrer, elle par les mots, moi par l’image, ces fils de vies, ces instants forts. Notre force réside dans l’écoute de celui qui raconte, pour percevoir chaque émotion comme il l’a vécue, chaque ressenti aussi intensément que lui, et pouvoir ainsi les restituer grâce à notre art.

Nous sommes les intermédiaires entre l’esprit des Héros moderne et le reste du monde. Nous sommes le pinceau qui laisse sur la toile les images des souvenirs pour que chacun puisse les lire.Nous sommes entre l’imagination de celui qui raconte et les yeux de celui qui voit.

Chacun devrait pouvoir vivre cette aventure introspective, retrouver l’homme ou la femme qu’il est et restera toujours au fond de lui. Nous sommes cette main tendue, vers ce formidable voyage.


Pascale Rigaux, Graphic Designer

Je m'appelle Pascale Rigaux, 36 ans, mariée, maman de deux filles Olga et Zita. Nous vivons dans les Ardennes belges. Mon frère avait un “Big Jim”, en quelque sorte l’aïeul de Ken, le playboy de Barbie.Enfants, avec mes sœurs, nous imaginions toutes sortes d’aventures dans l’Univers de Big Jim et de ses Belles.

Big Jim était un vrai personnage. Il avait la faculté de changer de tête en tournant son bras à 360°… Il se promenait dans sa jeep 4x4 équipé d’une valise contenant précieusement des visages en tous genres…Et quelle métaphore ! J’ai aussi plusieurs visages et suis dotée d’un super pouvoir me permettant de switcher de l’un à l’autre de manière circonstanciée.Au travers de ce portrait, je vous en confie un ! 

Mon visage d’Artiste

Diplômée de l’Ecole des Beaux Arts de Saint-Luc à Liège, je travaille en tant que graphiste-designer depuis 1999. Mes créations artistiques sont profilées, uniques et alchimiques ! Au sein de Héros modernes, mon métier est celui de catalyseur ! 
Je suis le réceptacle de chacune des réalisations inhérentes à l’histoire du héros : les écrits, les illustrations, les photographies. 

Selon l’intensité émotionnelle ressentie, la personnalité du héros et la description de son Univers, je construis le design de l’œuvre héroïque. En orbite sur Mars et empreinte de couleurs carmin ou vermillon, ma Griffe est peps et originale. Aux lignes lisses et rebelles, elle conforte l’attractivité de l’histoire du héros, et ce pour le plus grand bonheur du lecteur.

Je suis une artiste en perpétuelle ébullition.

Lorsque je rentre dans ma bulle créatrice le temps s’arrête, je clic en attendant le déclic… puis vient enfin l’Idée et l’explosion d’énergies : couleurs, variantes et déclinaisons prennent vie! 

Et pour en revenir à Big Jim… 

Mon bras ne cesse de tourner et de changer de visages, à la manière d’un morphing, un seul de ceux-là sera perceptible : épanoui, souriant et confiant en l’avenir.


Anthony Florio – Photographe

Anthony, photographe d’univers. J’ai 26 ans. Je me suis découvert une passion pour l’humain au cours de mes études. Au-d

elà, j’aime capturer l’univers qui gravite autour de l’humain, j’en reste fasciné. Maîtriser, contrôler, raconter, voir et percevoir. Et puisqu’en photo, l’instant est figé, donnons-lui vie et chaleur. Toute une histoire !

Nous nous sommes rencontrés avec Jennifer De Théleny pour qu’elle m’explique son projet et ses envies par rapport à celui-ci. L’idée même de raconter une histoire photographiquement et centré sur une personne m’a beaucoup parlé. Il faut donner vie aux instants forts, avoir du feeling visuel, sentir la distance à prendre avec le sujet,… 

C’est en partie ce qui m’a motivé pour lui dire « oui ».  Mais c’est aussi l’approche qualitative et le fait même d’être un acteur réel de son projet qui m’ont conforté. Pour Jennifer, le photographe est plus qu’un « auteur d’arrière-plan », nous sommes un réel vecteur entre le Héros moderne et son récit. Son métier est porteur et valorisant, démontrant à nouveau son attachement envers les personnes. 

L’objet, le livre, n’est ici qu’une finalité, c’est la rencontre, le partage et la sensibilité de chacun des acteurs qui sont prétextes à créer la matière, tout cela, à l’image d’une tablée réunie pour un bon repas. 

 


IMG_0142.jpg

 Alain Van Wayenberge, Généalogiste 

« Comment savoir où on va si on ne sait pas d’où on vient ? »

Mon arrière-grand-mère a été trouvée dans une « tour » de Gand, ces moulins à bébés utilisés au 19e siècle pour y abandonner les progénitures non désirées. Je pense souvent que cette question a dû la tarauder toute sa vie. J’ai probablement hérité d’elle ce désir d’explorer et de définir mes origines et celles de ma famille. Derrière moi, sept petits-enfants me stimulent et m’encouragent.

Après une carrière dans l’enseignement des langues, j’ai enfin pu réaliser mon rêve de m’adonner pleinement à la recherche généalogique et historique. Les demandes ont progressivement afflué de partout dans le monde, des Américains, des Australiens, des Néo-Zélandais, des Russes, mais aussi des Belges, des Français, des Italiens et des Britanniques. Autant de familles expatriées depuis deux ou trois générations et souhaitant découvrir leurs ascendants belges.

J’ai récemment pu collaborer avec la chaîne américaine CNN dans l’optique de retrouver les ancêtres liégeois d’une de leurs journalistes vedettes. Et les réactions sont toujours les mêmes : l’émotion de découvrir leurs lieux de vie, de mettre ses pas dans les leurs, l’infinie reconnaissance pour les choses qu’ils ont accomplies, l’étonnement et les larmes devant les difficultés surmontées.

Cette collaboration qui s’installe avec Héros Modernes me ravit car elle me permet de faire ce que j’aime le plus : transformer la poussière des vieux registres en portraits d’hommes et de femmes qui, humblement, patiemment, nous ont fait ce que nous sommes.